Fragment Fondement n° 10 / 21  – Papier original : RO 59-4

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : Fondement n° 285 p. 117 v° / C2 : p. 144-145

Éditions de Port-Royal : Chap. XVIII - Dessein de Dieu de se cacher aux uns, et de se découvrir aux autres : 1669 et janvier 1670 p. 144  / 1678 n° 21 p. 143

Éditions savantes : Faugère II, 319, XV / Havet XX.15 / Brunschvicg 796 / Tourneur p. 252-1 / Le Guern 218 / Lafuma 233 / Sellier 265

 

 

 

Jésus-Christ ne dit pas qu’il n’est pas de Nazareth pour laisser les méchants dans l’aveuglement, ni qu’il n’est pas fils de Joseph.

 

 

Ce fragment donne un exemple particulier de la manière dont Dieu se cache aux cœurs mauvais, non en imposant des erreurs, mais en laissant les méchants se tromper eux-mêmes par leurs passions ou leurs préjugés. C’est une autre conséquence du principe que Dieu se cache à eux, tout en laissant aux bons la possibilité de le reconnaître.

 

Analyse détaillée...

Fragment connexe

 

Fondement 13 (Laf. 236, Sel. 268). La généalogie de J.-C. dans l’Ancien Testament est mêlée parmi tant d’autres inutiles, qu’elle ne peut être discernée.

 

Mots-clés :  AveuglementFilsJésus-ChristJosephMéchantNazareth.