Fragment Ordre n° 4 / 10 - Papier original : RO 25-5

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : Ordre n° 7 et 8 p. 1 v° / C2 : p. 14

Éditions savantes : Faugère II, 389, Ordre / Havet XXII.1 / Brunschvicg 60 / Tourneur p. 167-2 / Le Guern 4 / Maeda I p. 32 / Lafuma 6 / Sellier 40

 

 

 

Première partie : Misère de l’homme sans Dieu.

Deuxième partie : Félicité de l’homme avec Dieu.

---------

Autrement

Première partie : Que la nature est corrompue, par la nature même.

Deuxième partie : Qu’il y a un Réparateur, par l’Écriture.

 

 

 

Ce fragment propose l’une des esquisses d’ordre des grandes parties imaginées par Pascal dans la recherche du plan de son apologie. Il envisage le problème sous l’angle du rapport de la nature de l’homme avec Dieu, d’autre part sous l’angle des preuves qu’il compte employer.

La disposition en tableau met en correspondance les éléments corrélatifs par leur situation dans le manuscrit ; on peut le considérer comme un tableau à double entrée, comme il y en a souvent chez Pascal (Generatio conisectionum, Traité de la prédestination). D’autre part, c’est visiblement un texte conçu comme un poème, ou un calligramme.

Pascal prévoit des parties. Chacune de ces parties répond à une voie vers la vérité. La préposition par indique souvent l’emploi de certains principes et la voie suivie par la démonstration. Ici par (dans la reprise Autrement), a une signification méthodologique et renvoie aux sources de la connaissance humaine.

Que la nature est corrompue, par la nature même : entendre que la corruption est prouvée par la nature même. De même, Qu’il y a un Réparateur est démontré par l’Écriture. Le premier couple présente des thèses. Le second ajoute aux thèses les voies par lesquelles elles vont être démontrées.

 

Analyse détaillée...

Fragments connexes

 

Preuves par les juifs VI (Laf. 468, Sel. 705). Il n’y a rien sur la terre qui ne montre ou la misère de l’homme ou la miséricorde de Dieu...

Pensées diverses (Laf. 781, Sel. 644). Sur l’apologétique.

 

Mots-clés : Misère Félicité Homme Dieu Nature Corruption Réparateur Écriture.