Pensées de Blaise Pascal

    

Fragment Vanité n° 26 / 38 – Papier original : RO 23-2

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : Vanité n° 46 p. 91 / C2 : p. 23

Éditions savantes : Faugère II, 41, X / Brunschvicg 141 / Tourneur p. 173-1 / Le Guern 36 / Maeda I p. 181 / Lafuma 39 / Sellier 73

 

 

 

Les hommes s’occupent à suivre une balle et un lièvre. C’est le plaisir même des rois.

 

 

 

La chasse et le jeu sont présentées comme des marques de la vanité de l’homme, par la disproportion qui existe entre la futilité de ces activités et la grandeur de ceux qui s’y consacrent, et l’universalité de ces pratiques.

 

Analyse détaillée...

 

 

Fragments connexes

 

Divertissement 4 (Laf. 136, Sel. 168)Le gentilhomme croit sincèrement que la chasse est un plaisir grand et un plaisir royal, mais son piqueur n’est pas de ce sentiment-là. Ce fragment réunit les lièvres et les rois.

Pensées diverses (Laf. 522, Sel. 453). On vient de lui servir une balle et il faut qu’il la rejette à son compagnon.

Pensées diverses (Laf. 628, Sel. 521). Vanité, jeu, chasse, visites, comédies, fausse perpétuité de nom. 

 

Mots-clés : ChasseBalleLièvreRoiDivertissement.