Fragment Vanité n° 29 / 38 – Papier original : RO 23-8

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : Vanité n° 49 p. 82 / C2 : p. 23

Éditions savantes : Faugère I, 224, CLII / Havet XXV.17 / Brunschvicg 207 / Tourneur p. 173-4 / Le Guern 39 / Maeda II p. 7 / Lafuma 42 / Sellier 76

 

 

 

Combien de royaumes nous ignorent !

 

 

 

Exclamation qui marque la vanité de l’homme par l’insignifiance de son existence et le peu de connaissance que le monde peut en avoir.

 

Analyse détaillée...

 

 

Fragments connexes

 

Vanité 19 (Laf. 31, Sel. 65). Les villes par où on passe on ne se soucie pas d’y être estimé. Mais quand on y doit demeurer un peu de temps on s’en soucie. Combien de temps faut‑il ? Un temps proportionné à notre durée vaine et chétive.

Contrariétés 2 (Laf. 120, Sel. 152). Nous sommes si présomptueux que nous voudrions être connus de toute la terre et même des gens qui viendront quand nous ne serons plus. Et nous sommes si vains que l’estime de 5 ou 6 personnes qui nous environnent nous amuse et nous contente.

 

Mots-clés RoyaumeIgnorer.