Preuves par les Juifs VI  – Fragment n° 11 / 15 – Le papier original est perdu

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 62 p. 256-257 / C2 : p. 473

Éditions de Port-Royal :

     Chapitre XI - Moïse : 1669 et janv. 1670 p. 90 / 1678 n° 1 p. 90

     Chapitre X - Juifs : 1669 et janv. 1670 p. 89 / 1678 n° 20 p. 89

Éditions savantes : Faugère II, 192, XI ; II, 204, XXVII / Havet XV.14 et 11 bis / Michaut 931 à 933 / Brunschvicg 622, 676 et 688 / Le Guern 439 à 441 / Lafuma 474 à 476 (série XI) / Sellier 711

 

 

 

La création du monde commençant à s’éloigner, Dieu a pourvu d’un historien unique contemporain, et a commis tout un peuple pour la garde de ce livre, afin que cette histoire fût la plus authentique du monde, et que tous les hommes pussent apprendre par là une chose si nécessaire à savoir, et qu’on ne pût la savoir que par là.

Le voile qui est sur ces livres pour les Juifs y est aussi pour les mauvais chrétiens et pour tous ceux qui ne se haïssent pas eux‑mêmes.

Mais qu’on est bien disposé à les entendre et à connaître Jésus‑Christ, quand on se hait véritablement soi‑même !

Je ne dis pas que le mem est mystérieux.

 

 

Ces fragments hétéroclites en apparence ont également trait aux conditions dans lesquelles l’Écriture sainte a été communiquée aux hommes pour qu’ils puissent l’entendre en son véritable sens. Le premier paragraphe touche les conditions dans lesquelles l’Ancien Testament a été produit et conservé. Le second résume d’un mot la manière dont il doit être lu. La dernière formule renvoie à la distinction du sens littéral charnel et du sens figuratif spirituel. Ces textes doivent être lus à la lumière des principes formulés par Pascal dans le dossier Loi figurative.

 

Analyse détaillée...

 

Fragments connexes

 

Loi figurative 11 (Laf. 255, Sel. 287). Dieu pour rendre le Messie connaissable aux bons et méconnaissable aux méchants l’a fait prédire en cette sorte. Si la manière du Messie eût été prédite clairement il n’y eût point eu d’obscurité même pour les méchants.

Si le temps eût été prédit obscurément il y eût eu obscurité même pour les bons (car la bonté de leur cœur) ne leur eût pas fait entendre que par exemple ם signifie 600 ans. Mais le temps été prédit clairement et la manière en figures.

Par ce moyen les méchants prenant les biens promis pour matériels s’égarent malgré le temps prédit clairement et les bons ne s’égarent pas.

Car l’intelligence des biens promis dépend du cœur qui appelle bien ce qu’il aime, mais l’intelligence du temps promis ne dépend point du cœur. Et ainsi la prédiction claire du temps et obscure des biens ne déçoit que les seuls méchants.

Loi figurative 27 (Laf. 272, Sel. 303). Il n’est pas permis d’attribuer à l’Écriture les sens qu’elle ne nous a pas révélé qu’elle a. Ainsi de dire que le ם d’Isaïe signifie 600 cela n’est pas révélé. Il n’est pas dit que les צ et les ח deficientes signifieraient des mystères. Il n’est donc pas permis de le dire. Et encore moins de dire que c’est la manière de la pierre philosophale. Mais nous disons que le sens littéral n’est pas le vrai parce que les prophètes l’ont dit eux-mêmes.

Loi figurative 31 (Laf. 276, Sel. 307). De deux personnes qui disent de sots contes, l’un qui voit double sens entendu dans la cabale, l’autre qui n’a que ce sens, si quelqu’un n’étant pas du secret entend discourir les deux en cette sorte il en fera même jugement. Mais si ensuite dans le reste du discours l’un dit des choses angéliques et l’autre toujours des choses plates et communes il jugera que l’un parlait avec mystère et non pas l’autre, l’un ayant assez montré qu’il est incapable de telles sottises et capable d’être mystérieux, l’autre qu’il est incapable de mystère et capable de sottise.

Perpétuité 8 (Laf. 286, Sel. 318). Deux sortes d’hommes en chaque religion.

Parmi les païens des adorateurs de bêtes, et les autres adorateurs d’un seul dieu dans la religion naturelle.

Parmi les juifs les charnels et les spirituels qui étaient les chrétiens de la loi ancienne.

Parmi les chrétiens les grossiers qui sont les Juifs de la loi nouvelle.

Les juifs charnels attendaient un Messie charnel et les chrétiens grossiers croient que le Messie les a dispensés d’aimer Dieu. Les vrais Juifs et les vrais chrétiens adorent un Messie qui leur fait aimer Dieu.

Preuves de Moïse 3 (Laf. 292, Sel. 324). Preuves de Moïse.

Pourquoi Moïse va-t-il faire la vie des hommes si longue et si peu de générations ?

Car ce n’est pas la longueur des années mais la multitude des générations qui rendent les choses obscures.

Car la vérité ne s’altère que par le changement des hommes.

Et cependant il met deux choses les plus mémorables qui se soient jamais imaginées, savoir la création et le déluge si proches qu’on y touche.

Preuves de Moïse 6 (Laf. 296, Sel. 327). Sem qui a vu Lamech qui a vu Adam a vu aussi Jacob qui a vu ceux qui ont vu Moïse : donc le déluge et la création sont vrais. Cela conclut entre de certaines gens qui l’entendent bien.

Preuves par discours II (Laf. 435, Sel. 687). La Création et le déluge étant passés, et Dieu ne devant plus détruire le monde, non plus que le recréer, ni donner de ces grandes marques de lui, il commença d’établir un peuple sur la terre, formé exprès, qui devait durer jusqu’au peuple que le Messie formerait par son esprit.

 

Fragment joint à C1 (Sel. 741). Car quoiqu’il y eût environ deux mille ans qu’elles avaient été faites, le peu de générations qui s’étaient passées faisait qu’elles étaient aussi nouvelles aux hommes qui étaient en ce temps-là que nous le sont à présent celles qui sont arrivées il y a environ trois cents ans. Cela vient de la longueur de la vie des premiers hommes. En sorte que Sem, qui a vu Lamech, etc. Cette preuve suffit pour convaincre les personnes raisonnables de la vérité du Déluge et de la Création, et cela fait voir la Providence de Dieu, lequel, voyant que la Création commençait à s’éloigner, a pourvu d’un historien qu’on peut appeler contemporain, et a commis tout un peuple pour la garde de son livre.

 

Mots-clés : ChrétienCréationDieuHaïrHistoireHommeJésus-ChristJuifLivreMemMondeMystèrePeupleSavoirVoile.