Pensées diverses I – Fragment n° 17 / 37 – Papier original : RO 127-4

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 95 p. 337  / C2 : p. 289

A été ajouté dans l’édition de 1678 : Chap. XXVIII - Pensées chrestiennes : 1678 n° 75 p. 264-265

Éditions savantes : Faugère II, 374, XL / Havet XXIV.49 / Brunschvicg 886 / Tourneur p. 78-2 / Le Guern 484 / Lafuma 563 (série XXIII) / Sellier 470

 

 

 

 

 

A été ajouté dans l’édition de Port-Royal de 1678

 

Chap. XXVIII - Pensées chrestiennes : 1678 n° 75 p. 264-265

       

 

Différences constatées par rapport au manuscrit original

 

Ed. 1678 1

Transcription du manuscrit

 

 

 

 

 Les Païens disaient du mal d’Israël, et le Prophète aussi [En marge : Ezechiel] : et tant s’en faut que les Israëlites eussent droit de lui dire : vous parlez comme les Païens, qu’il fait sa plus grande force sur ce que les Païens parlent comme lui.

 

 

Hérétiques.

 

Ézéch.

Tous les païens disaient du mal d’Israël et le prophète aussi. Et tant s’en faut que les Israélites eussent droit de lui dire : « Vous parlez comme les païens », qu’il fait sa plus grande force sur ce que les païens parlent comme lui.

 

1 Conventions : rose = glose des éditeurs ; vert = correction des éditeurs ; marron = texte non retenu par les éditeurs.

 

Commentaire

 

L’imprécision de la référence à Ézéchiel dans l’édition de Port-Royal de 1678 montre qu’elle a embarrassé les éditeurs, qui se sont contentés de fournir une indication imprécise. C’est peut-être la même gêne qui a conduit les éditeurs de 1670 à exclure le fragment.