Pensées diverses I – Fragment n° 6 / 37 – Papier original : RO 141 r° / v°

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 90 p. 331 à 333  / C2 : p. 282 à 284

Éditions de Port-Royal :

       Chap. XXIX - Pensées morales : 1669 et janvier 1670 p. 279-280  / 1678 n° 17 et 20 p. 274-276

       Un § a été ajouté dans l’édition de 1678 : Chapitre XXV - Faiblesse de l’homme : 1678 n° 10 p. 191

Éditions savantes : Faugère II, 374, XLI ; I, 209, C ; I, 223, CL ; I, 205, LXXXII ; I, 187, XXVII ; I, 235, CLXXXV ; I, 216, CXXV ; I, 291, LXX / Havet XXV.194, VI.12, III.10, VI.1, VI.1 bis, XXIV.92, VI.48 note / Brunschvicg 579, 407, 531, 99, 380, 120, 370, 938  / Tourneur p. 70 et 69-3 / Le Guern 473 / Lafuma 536 à 543  (série XXIII) / Sellier 458 et 459

 

 

 

 

 

Dans l’édition de Port-Royal

 

Chap. XXIX - Pensées morales : 1669 et janvier 1670 p. 279-280  / 1678 n° 17 et 20 p. 274-276

       

 

Différences constatées par rapport au manuscrit original

 

Ed. janvier 1670 1

Transcription du manuscrit

 

17.  Quand la malignité a la raison de son côté, elle devient fière, et étale la raison en tout son lustre. Quand l’austérité ou le choix sévère n’a pas réussi au vrai bien, et qu’il faut revenir à suivre la nature, elle devient fière par le 2 retour.

 

 

 

 

20.  Toutes les bonnes maximes sont dans le monde : il ne faut que les appliquer. Par exemple, on ne doute pas qu’il ne faille exposer sa vie pour défendre le bien public, et plusieurs le font ; mais pour la Religion, peu.

-------

Quand la malignité a la raison de son côté, elle devient fière et étale la raison en tout son lustre.

-------

Quand l’austérité ou le choix sévère n’a pas réussi au vrai bien et qu’il faut revenir à suivre la nature, elle devient fière par ce retour.

-------

[...] 

-------

Toutes les bonnes maximes sont dans le monde, on ne manque qu’à les appliquer. Par exemple, on ne doute pas qu’il ne faille exposer sa vie pour défendre le bien public, et plusieurs le font, mais pour la religion point.

-------

 

1 Conventions : rose = glose des éditeurs ; vert = correction des éditeurs ; marron = texte non retenu par les éditeurs.

2 La différence provient des Copies C1 et C2.

 

Commentaire

 

Il ne faut que les appliquer n’est pas équivalent de on ne manque qu’à les appliquer. Les éditeurs transforment apparemment une observation en précepte.

La leçon peu de l’édition de 1670 donne à penser que les éditeurs ont eu en mémoire le cas des missionnaires martyrs. Pouvaient-ils penser au cas de certains membres du groupe de Port-Royal ? C’est peu probable.

 

 

 

 

 

A été ajouté dans l’édition de Port-Royal de 1678

 

Chapitre XXV - Faiblesse de l’homme : 1678 n° 10 p. 191

       

 

Différences constatées par rapport au manuscrit original

 

Ed. 1678 1

Transcription du manuscrit

 

 La volonté est un des principaux organes de la créance : non qu’elle forme la créance ; mais parce que les choses paraissent vraies ou fausses, selon la face par où on les regarde. La volonté qui se plaît à l’une plus qu’à l’autre, détourne l’esprit de considérer les qualités de celle qu’elle n’aime pas : et ainsi l’esprit marchant d’une pièce avec la volonté, s’arrête à regarder la face qu’elle aime ; et en jugeant par ce qu’il y voit, il règle insensiblement sa créance suivant l’inclination de la volonté.

 

 

La volonté est un des principaux organes de la créance, non qu’elle forme la créance, mais parce que les choses sont vraies ou fausses selon la face par où on les regarde. La volonté qui se plaît à l’une plus qu’à l’autre détourne l’esprit de considérer les qualités de celle qu’elle n’aime pas à voir. Et ainsi l’esprit, marchant d’une pièce avec la volonté, s’arrête à regarder la face qu’elle aime, et ainsi il en juge par ce qu’il y voit.

 

 

1 Conventions : rose = glose des éditeurs ; vert = correction des éditeurs ; marron = texte non retenu par les éditeurs.

 

Commentaire

 

La dernière phrase de l’édition de 1670 semble conforme à certaines idées de Pierre Nicole.