Pensées diverses I – Fragment n° 25 / 37 – Papier original : RO 117-2

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 100 p. 339 v°  / C2 : p. 293

Éditions savantes : Faugère II, 265, XXXV / Havet XXV.159 / Brunschvicg 651  / Tourneur p. 80-1 / Le Guern 492 / Lafuma 575 (série XXIII) / Sellier 478

 

 

 

Extravagances des apocalyptiques et préadamites, millénaires, etc.

 

Qui voudra fonder des opinions extravagantes sur l’Écriture en fondera par exemple sur cela :

Il est dit que cette génération ne passera point jusqu’à ce que tout cela se fasse. Sur cela je dirai qu’après cette génération il viendra une autre génération et toujours successivement.

-------

Il est parlé dans le 2 Paralip. de Salomon et de roi comme si c’étaient deux personnes diverses. Je dirai que c’en étaient deux.

 

 

Ce fragment exploite un programme que Pascal a résumé dans le fragment Loi figurative 10 (Laf. 254, Sel. 286). Parler contre les trop grands figuratifs. Il mentionne trois exemples de délires visionnaires fondés sur une interprétation déréglée des textes de la Bible.

 

Analyse détaillée...

 

Fragments connexes

 

Fausseté 15 (Laf. 217, Sel. 250). Il y a des figures claires et démonstratives, mais il y en a d’autres qui semblent un peu tirées par les cheveux, et qui ne prouvent qu’à ceux qui sont persuadés d’ailleurs. Celles-là sont semblables aux apocalyptiques.

Mais la différence qu’il y a c’est qu’ils n’en ont point d’indubitables tellement qu’il n’y a rien de si injuste que quand ils montrent que les leurs sont aussi bien fondées que quelques-unes des nôtres.

Car ils n’en ont pas de démonstratives comme quelques-unes des nôtres. La partie n’est donc pas égale. Il ne faut pas égaler et confondre ces choses parce qu’elles semblent être semblables par un bout, étant si différentes par l’autre. Ce sont les clartés qui méritent, quand elles sont divines, qu’on révère les obscurités.

Loi figurative 10 (Laf. 254, Sel. 286). Parler contre les trop grands figuratifs.

Géométrie-Finesse I (Laf. 509, Sel. 669). Masquer la nature et la déguiser. Plus de roi, de pape, d’évêque, mais auguste monarque, etc. Point de Paris, capitale du royaume.

Il y a des lieux où il faut appeler Paris, Paris et d’autres où il la faut appeler capitale du royaume.

 

Mots-clés : ApocalyptiquesÉcritureExtravaganceMillénarismeOpinionPréadamitesSalomon.