Pensées diverses I – Fragment n° 33 / 37 – Papier original : RO 129

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 100 p. 343 à 345  / C2 : p. 295 v° à 299

Éditions de Port-Royal :

    Chap. XXXI - Pensées diverses : 1669 et janvier 1670 p. 338-340 / 1678 n° 37 et 38 p. 333-335

    Chap. XXIX - Pensées morales : 1669 et janvier 1670 p. 280-281 / 1678 n° 22 p. 276-278

Éditions savantes : Faugère I, 255, XXVIII ; I, 256, XXIX ; I, 257, XXXII / Havet VII.24 et 25, VI.15 / Brunschvicg 32 à 34 / Tourneur p. 73 / Le Guern 500 / Lafuma 585 à 587 (série XXIII) / Sellier 486

______________________________________________________________________________________

 

 

Transcription diplomatique (les fautes du secrétaire sont signalées en couleur rouge)

 

Jl y a vn certain moderle d’agreement Et de beauté qui consiste en vn certain rapport entre

 nostre nature foible ou forte telle quelle est et la chose qui nous plaist

 -------

 tout cequi est formé sur ce modere nous agréé soit maison chanson discour vers prose

  emme

fame oyseaus riuieres arbres chambres habis &c.

-------

 tout cequi n’est poin faict sur ce modere desplaict aceus qui ont le goust bon

-------

 Et comme Jl y a vn rapport parfaict entre vne chanson et vne maison qui sonst faictes

sur ce bon modere parce qu’elles ressemblent a ce moderle vnique quoique chacune

selon son genre Jl y a demesme vn rapport parfaict entre les choses faictes sur les

 mauuais modeles cen’est pas que le mauuais modele soit vnique car il y en a vne

Jnfinité mais chaque mauuais sonnet par exemple sur quelque faulx modele qui

soit faict ressemble parfaictement a vne famme vestue sur ce 1 modele

  -------

Rien ne faict mieux entendre combien vn faulsx sonnet est ridicule que d’en considerer

La nature et le modele et de s’imaginer en suite vne femme ou vne maison faicte sur

Ce modele la                         m m  n 2

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                        Boeauté  Beauté

                                      Par Language poetique

                        Beauté

Comme on dict language poetique on deuroict aussy dire beauté geometrique Et

  beaute medicinale  mais on ne le dict pas et la raison en est qu’on scaict bien quel est

  l’obiect de la geometrie et en quoy quil conciste en preuue et quel est l’obiect del a

  medecine et qu’il conciste en la guerison mais on ne scaict pas que l’agreement

  En quoy ? conciste l’agreement quelj est l’obiect de la poisie on ne scaict ce que c’est

  que ce modele naturel auquel il faut r qu’il faut imiter et afaute de ceste cognoissance

  On a inuente de certains termes bizare ciecle dor merueille de nos iours fatals &c.

  Et on appelle ce iarguon beaute poitique

                mais qui s’imaginera vne femme sur ce modele la qui conciste a dire de petites

Choses auec de grands mots verra vne iolie damoiselle toute plene de miroir

 Et de chaisnes dont il ?rira par cequ’on s’est mieux en quoy conciste l’agreement

D’une femme que lagreement des vers mais ceux qui ne sj cognoistrois pas l’admireroint

 En cest equipage et il y a bien des vilages ou on la prendroit pour la regne roine et

 C’est pourquoy nous appelons les sonnets faicts sur ce modele la les roines de

 Vilages

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 On ne passe point dans  lemonde pour ce cognoistre en vers si l’on a 3 mis l’enseigne

De poete demathematiscien m&c mais les gens vniuersels ne veullent point d’enseigne

 Et ne mettent guiere de difference Entre le mestier de poete et celuy de brodeur

              Les gens vniuersels ne sont appeles ni poetes ni iamieometres &c.

Mais ils sont tout cela etiuges de tous ceus la On ne les deuine point et parleront

De cequ’on parlé quant ils sont entres On ne sapperçoit point en eusx d’une

qualité plustost que d’une autre hors de la necessité de la mettre en vsage mais

a lors on s’en souuient car il est esgalement de ce caractere qu’on ne dise

point deus qu’ils parlent bien quant il n’est point question du langage et qu’on dise

Deuxs quils parlent bien quant il en est question

                C est donques vne faulse louange qu’on donne aun homme quant on dict deluy

L orsquil entre quil est fort abile en poisie et cest vne mauuaise marque quant

On a 3 pas recours aun homme quant il s’agit de iuger de quelques Vers

 

 

1 Le secrétaire a écrit « ce » et non « le » comme on pourrait le lire. Voir plus bas « qui s’imaginera une femme sur ce modele la » dont « ce » est écrit de la même façon ; on ne peut évidemment pas lire « le modèle-là ».

2 Essais de plume.

3 Erreur du secrétaire qui aurait dû transcrire « n’a ».

 

Genèse du titre Beauté poétique (c’est Pascal qui dicte)

 

1er jet :                                            Boeauté

                                                    Par language poetique

2ème jet :                                          Boeauté

                                                    Par language poetique

 

            Comme on dit langage poetique on devroit aussy dire beauté geometrique et beauté medicinale

3ème jet :                                         Boeauté Beauté

                                                    Par language poetique

                                      Beauté

            Comme on dit langage poetique on devroit aussy dire beauté geometrique et beauté medicinale