Pensées diverses II – Fragment n° 20 / 37 – Papier original : RO 11-2

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 109 p. 357  / C2 : p. 313-313 v°

Éditions de Port-Royal : Chap. IX - Injustice, & corruption de l’homme : 1669 et janvier 1670 p. 74-75 / 1678 n° 7 p. 75-76

Éditions savantes : Faugère II, 143, VI / Havet XXIV.56 bis / Brunschvicg 492 / Tourneur p. 91-1 / Le Guern 524 / Lafuma 617 (série XXIV) / Sellier 510

 

 

 

 

 

Dans l’édition de Port-Royal

 

Chap. IX - Injustice, & corruption de l’homme : 1669 et janvier 1670 p. 74-75 / 1678 n° 7 p. 75-76

       

 

Différences constatées par rapport au manuscrit original

 

Ed. janvier 1670 1

Transcription du manuscrit

 

 Quiconque ne hait point en soi cet amour-propre, et cet instinct qui le porte à se mettre au-dessus de tout, est bien aveugle ; puisque rien n’est si opposé à la justice et à la vérité. Car il est faux que nous méritions cela ; et il est injuste et impossible d’y arriver, puisque tous demandent la même chose. C’est donc une manifeste injustice où nous sommes nés, dont nous ne pouvons nous défaire, et dont il faut nous défaire.

Cependant nulle autre Religion que la Chrétienne n’a remarqué que ce fût un péché, ni que nous y fussions nés, ni que nous fussions obligés d’y résister, ni n’a pensé à nous en donner les remèdes.

 

 

Qui ne hait en soi son amour propre et cet instinct qui le porte à se faire Dieu, est bien aveuglé. Qui ne voit que rien n’est si opposé à la justice et à la vérité ? Car il est faux que nous méritions cela, et il est injuste et impossible d’y arriver, puisque tous demandent la même chose. C’est donc une manifeste injustice où nous sommes nés, dont nous ne pouvons nous défaire et dont il faut nous défaire.

Cependant aucune religion n’a remarqué que ce fût un péché, ni que nous y fussions nés, ni que nous fussions obligés d’y résister, ni n’a pensé à nous en donner les remèdes.

 

 

1 Conventions : rose = glose des éditeurs ; vert = correction des éditeurs ; marron = texte non retenu par les éditeurs.

 

Commentaire

 

Port-Royal corrige une imprécision qui pourrait susciter un contresens : Pascal ne veut pas dire qu’aucune religion absolument n’a remarqué les points en question, mais que c’est le cas de toutes les religions, sauf de la chrétienne.