Pensées diverses III – Fragment n° 31 / 85 – Papier original : RO 427-9

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 123 p. 371 v° / C2 : p. 329

Le texte a été ajouté dans l’édition de 1678 : Chap. XXXI - Pensées diverses : 1678 n° 23 p. 325

Éditions savantes : Faugère I, 183, XIII / Havet VII.13 / Brunschvicg 358 / Tourneur p. 101-1 / Le Guern 572 / Lafuma 678 (série XXV) / Sellier 557

 

 

 

 

 

A été ajouté dans l’édition de Port-Royal de 1678

 

Chap. XXXI - Pensées diverses : 1678 n° 23 p. 325

       

 

Le fragment a été édité sans changement.

Le Comité éditorial avait déjà envisagé de le publier, mais sous forme plus réduite, en 1670. En effet, une copie du texte envisagé (puis abandonné) existe dans le Portefeuille Vallant p. 54 :

 

 

Transcription (en rouge : différences avec l’original) : L lhome nest ny ange ni beste et le malheur veut que qui veut faire lange fait la beste.