La liasse LE SOUVERAIN BIEN

 

 

Le titre Le Souverain bien est le dixième de la Table des matières.

La liasse est située après Divertissement et Philosophes. Elles forment un ensemble à trois volets. Ce sont trois liasses qui traitent de la morale fondamentale, c’est-à-dire du souverain bien que les hommes poursuivent dans leur recherche du bonheur :

Divertissement : chercher le bonheur hors de nous et non en nous.

Philosophes : chercher le bonheur non hors de nous, mais en nous.

Souverain bien : chercher le bonheur et en nous et hors de nous.

À l’attitude la plus spontanée dans la recherche du bonheur, savoir le divertissement, s’opposent les « philosophes » qui en dénoncent la vanité.

 

Pour approfondir...

Composition de la « liasse » Le Souverain bien

 

La « liasse » Le Souverain bien ne contient que deux fragments : l’un court (n° 1) dont le papier a disparu l’autre développé (n° 2) écrit par Pascal sur un grand feuillet utilisé recto-verso.

Le titre de la liasse ainsi que Souverain bien 1 ne sont connus que par les Copies C1 et C2.

Le fragment 1 porte le titre « Dispute du souverain bien ». Le fragment 2 est intitulé « Seconde partie. Que l’homme sans la foi ne peut connaître le vrai bien, ni la justice ».

Le papier de Souverain bien 2 (un feuillet quasi complet) ne présente pas de trou d’enfilage en liasse ce qui fait que rien ne permet d’affirmer qu’il s’agissait d’une liasse dans laquelle les deux papiers auraient été enfilés.

L’ordre des papiers, dans l’état où Pascal les a laissés à sa mort, n’est connu que par les Copies C1 et C2. Le papier conservé (RO 377 r° / v° a été collé dans le cahier 31 du Recueil.

 

 

Notions communes aux deux fragments (voir les mots-clés dans les transcriptions modernes)

 

Souverain bien - Bonheur - Peste - Suicide.

Pour approfondir...