Le dossier PREUVES PAR DISCOURS II

 

 

Copie C1

Copie C2

Table des matières (non paginée)

Unités à titre 1 à 27 (p. 1 à 187)

Table des matières (p. 189)

Dossier de travail (p. 191 à 199)

Preuves par discours I (p. 201 à 207 v°)

Preuves par discours II (p. 209 à 221 v°)

[...]

 

Table des matières (Feuillet B)

Dossier de travail (p. 1 à 10)

Unités à titre 1 à 27 (p. 13 à 219)

[...]

Titre Preuves de la religion par le peuple juif, les prophéties et quelques discours

Preuves par discours I (p. 411 à 417 v°)

Preuves par discours II (p. 419 à 435)

[...]

Ordonnancement de C1 et C2 (extrait) 1

 

Cet ensemble marque une étape essentielle dans le projet de Pascal, dans la mesure où il met directement en cause les destinataires de son ouvrage, en vue de leur donner une vue claire du tragique de leur condition et de la folie de leur inconscience.

Ce même dossier est appelé Séries III et IV par L. Lafuma et M. Le Guern, et Lettre pour porter à rechercher Dieu par Ph. Sellier. Il fait partie d’un ensemble de dossiers (séries II à XIX) intitulé (uniquement dans C2, p. 409) Preuves de la religion par le peuple juif, les prophéties et quelques discours :

 

 

 

Composition : 2

Preuves par discours I (série II)

Preuves par discours II (séries III et IV)

Preuves par discours III (série V)

Preuves par les Juifs I à VI (séries VI à XI)

Prophéties I à VIII (séries XII à XIX).

 

 

--------

1 L’ordre des dossiers est différent dans C1 et C2, et la dénomination des « dossiers sans titre » change selon les éditeurs modernes. Voir Proust Gilles, “Les Copies des Pensées”, in Courrier du Centre international Blaise Pascal, n° 32, 2010, p. 5 et 6 (Ordonnancement de C1 et C2 et Les grands ensembles dans C2), ainsi que l’Annexe p. 44 (Ordonnancement détaillé des Copies). Voir aussi Descotes Dominique et Proust Gilles, “Un projet du Centre international Blaise Pascal : l’édition électronique des Pensées”, in Courrier du Centre international Blaise Pascal, n° 30, Clermont-Ferrand, 2018, “III. Remarques sur l’ordre des Copies”, p. 12.

2 Les papiers originaux des dossiers intitulés Séries III, IV, V par L. Lafuma et Lettre pour porter à rechercher Dieu et Préface de la seconde partie par Ph. Sellier sont perdus. Les Copies C1 et C2 sont les seuls documents qui ont été conservés.

Le découpage en cahiers de la Copie C1 détermine deux ensembles :

Preuves par discours II (Séries III et IV, Lettre pour porter à rechercher Dieu) : C1 p. 209 à 221 v°, C2 p. 419 à 435 ;

Preuves par discours III (Série V, Préface de la seconde partie) : C1 p. 225 à 231v°, C2 p. 437 à 445.

Pour approfondir...

 

Composition du dossier Preuves par discours II

 

Les papiers originaux étant perdus, il n’est pas possible de savoir si Pascal a conservé le dossier intact ou s’il l’a découpé en fragments. Il nous a donc semblé pertinent de découper ce dossier en tenant compte des numéros de textes qui ont été ajoutés sur la Copie C1 et des traits de séparation qui ont été transcrits exceptionnellement par le copiste dans une des deux Copies. Voir le détail de cette étude dans la description des Copies du fragment 1 de Preuves par discours II.

Fragment 1 (C1 n° 33) : Qu’ils apprennent au moins [...] j’ai suivi à peu près cet ordre.

------------

Fragment 2 (C1 n° 33) : Avant que d’entrer dans les preuves de la religion chrétienne [...] Je ferai un usage si différent.

------------

Fragment 3 (C1 n° 34) : Nul autre n’a connu que l’homme [...] qui en sont les ennemis irréconciliables.

Fragment 4 (C1 n° 35) : Amour propre et parce que c’est une chose qui nous intéresse [...] qui est que la nature des hommes est dans la corruption.

Fragment 5 (C1 n° 35’) : Alors Jésus-Christ vient dire aux hommes [...] et tout cela se fait par la force qui l’avait prédit.

Fragment 6 (C1 n° 36) : Qu’on s’imagine un nombre d’hommes [...] attendent à leur tour.

Fragment 7 (C1 n° 37) : La Création et le Déluge étant passés [...] que le Messie formerait par son esprit.

 

Résumé des fragments

 

Fragment 1 : la substance de ce fragment est clairement indiquée au commencement du suivant qui en est le précurseur : Avant que d’entrer dans les preuves de la religion chrétienne, je trouve nécessaire de représenter l’injustice des hommes qui vivent dans l’indifférence de chercher la vérité d’une chose qui leur est si importante, et qui les touche de si près. De tous leurs égarements, c’est sans doute celui qui les convainc le plus de folie et d’aveuglement, et dans lequel il est le plus facile de les confondre par les premières vues du sens commun et par les sentiments de la nature. Car il est indubitable que le temps de cette vie n’est qu’un instant, que l’état de la mort est éternel, de quelque nature qu’il puisse être, et qu’ainsi toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes selon l’état de cette éternité, qu’il est impossible de faire une démarche avec sens et jugement qu’en la réglant par la vue de ce point qui doit être notre dernier objet.

Fragment 2 : ce fragment a servi de support pour la rédaction du fragment 1 qui en développe et amplifie une partie. Pascal y dessine les grandes lignes d’une argumentation destinée à précéder les preuves de la religion chrétienne par l’histoire et les prophéties. Certaines parties de ce fragment n’ont cependant pas été développées dans le texte précédent : le discours final, qui est celui d’un incrédule anxieux et prêt à chercher, n’a pas fait l’objet d’une exploitation qui a permis son intégration dans le fragment 1. Sans doute demeure-t-il en attente d’étoffement, soit parce que Pascal n’a pas encore décidé de la place qu’il devait occuper, soit qu’il ait voulu l’amplifier pour servir de contrepoids au discours de l’incrédule paresseux.

Fragment 3 : ce fragment a sans doute servi à la rédaction de certains textes dont un état plus développé nous est parvenu. Les questions pressantes qui suivent l’affirmation de l’échec des philosophies humaines dans la connaissance de la nature de l’homme rappellent certains passages des fragments de la liasse A P. R. D’autre part, l’esquisse de la preuve de la religion chrétienne par ses ennemis, les impies et le peuple juif, paraît préparer le fragment 1.

Fragment 4 : ce recueil de notes a servi à Pascal pour la rédaction du fragment 1. Il doit être lu en référence aux développements que Pascal y a composés. On y voit Pascal résumer en une phrase un argument très caractéristique de sa méthode, la preuve contre les incrédules par les incrédules eux-mêmes. Certaines formules particulièrement elliptiques (comme l’expression les trois conditions, qui par elles-mêmes seraient particulièrement obscures, sont éclairées par l’amplification qui en est faite dans les textes principaux. Ces notes sont  surtout intéressantes pour ce qu’elles révèlent de la manière dont Pascal étoffe les rédactions initiales et intermédiaires de son texte.

Fragment 5 : ce fragment résume une partie de l’argumentation de Pascal sur les prophéties, pour souligner la puissance des ennemis qui se sont opposés à la naissance et au développement du christianisme, en quoi il voit une réalité historique si extraordinaire qu’elle ne peut s’expliquer par des causes naturelles. Il faut se reporter à la liasse Prophéties des papiers classés pour replacer ce fragment dans l’ensemble de son contexte. La raison de l’insertion de ce texte dans l’ensemble auquel il appartient n’est pas très claire. Il s’agit peut-être d’une erreur de classement. Cependant l’allusion aux oppositions que les hommes ont de tout temps exercées contre la religion chrétienne établit un lien avec les textes voisins.

Fragment 6 : cette allégorie de la condition humaine doit être associée à certains thèmes de la liasse Commencement, dans laquelle Pascal a montré à quel tragique peut atteindre la misère de l’homme sans Dieu.

Fragment 7 : ce fragment fait partie d’un ensemble qui porte sur la manière dont, par des interventions successives de sa providence, Dieu a assuré la pérennité du peuple juif qui portait, sans le savoir, l’annonce de l’Évangile.

 

Pour approfondir...