Pensées diverses II – Fragment n° 9 / 37 – Le papier original est perdu

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 105 p. 351 v° / C2 : p. 307

Éditions savantes : Faugère I, 277, XXXIX / Havet Prov. G p. 291 / Brunschvicg 907 / Le Guern 513 / Lafuma 601 (série XXIV) / Sellier 498

 

 

 

Les casuistes soumettent la décision à la raison corrompue et le choix des décisions à la volonté corrompue, afin que tout ce qu’il y a de corrompu dans la nature de l’homme eût part à sa conduite.

 

 

Fragment préparatoire à une Provinciale contre les casuistes, ou note consignant une conclusion de Pascal contre la casuistique corrompue.

 

Analyse détaillée...

 

Fragments connexes

 

Pensées diverses (Laf. 600, Sel. 497). La corruption de la raison paraît par tant de différentes et extravagantes mœurs. Il a fallu que la vérité soit venue, afin que l’homme ne véquît plus en soi-même.

Pensées diverses (Laf. 722, Sel. 603). Probable.

Quand il serait vrai que les auteurs graves et les raisons suffiraient je dis qu’ils ne sont ni graves, ni raisonnables.

Quoi ! un mari peut profiter de sa femme, selon Molina ! La raison qu’il en donne est-elle raisonnable ? Et la contraire de Lessius l’est-elle encore ?

 

Pensée n° 3C (Laf. 916, Sel. 746). S’ils ne renoncent à la probabilité leurs bonnes maximes sont aussi peu saintes que les méchantes, car elles sont fondées sur l’autorité humaine. Et ainsi si elles sont plus justes elles seront plus raisonnables, mais non pas plus saintes : elles tiennent de la tige sauvage sur quoi elles sont entées.

 

Mots-clés : CasuisteCorrompreHommeRaisonVolonté.