Fragment Loi figurative n° 5 / 31  – Papier original : RO 39-6

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : Loi figurative n° 297 p. 125 / C2 : p. 151

Éditions savantes : Faugère II, 249, XII / Havet XXV, 154 / Brunschvicg 681 / Tourneur p. 256-5 / Le Guern 233 / Lafuma 249 / Sellier 281

 

 

 

Figuratives.

 

Clé du chiffre.

Veri adoratores. Ecce agnus Dei qui tollit peccata mundi.

 

 

Pascal considère les figures de l’ancien Testament comme un langage chiffré dont les prophètes ont usé pour s’adresser au peuple juif. Comme tout chiffre, celui-ci a sa clé, qui d’une part révèle le fait que le vieux Testament est un chiffre, et qui d’autre part oriente l’interprétation des livres de la Bible vers un sens spirituel. Pascal recueille donc des expressions qui peuvent tenir lieu de clé du chiffre ; il en proposera d’autres dans le fragment Loi figurative 9 (Laf. 253, Sel. 285) par exemple.

 

Veri adoratores : Vrais adorateurs (traduction).

Ecce agnus Dei qui tollit peccata mundi : Voici l’agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde (traduction).

 

Analyse détaillée...

Fragments connexes

 

Loi figurative 9 (Laf. 253, Sel. 285). Figures. J.-C. leur ouvrit l’esprit pour entendre les Écritures.

Deux grandes ouvertures sont celles-là : 1. Toutes choses leur arrivaient en figures - Vere Israelita, Vere liberi, Vrai pain du ciel.

Loi figurative 15 (Laf. 260, Sel. 291). Le chiffre a deux sens. Quand on surprend une lettre importante où l’on trouve un sens clair, et où il est dit néanmoins que le sens en est voilé et obscurci, qu’il est caché en sorte qu’on verra cette lettre sans la voir et qu’on l’entendra sans l’entendre, que doit-on penser sinon que c’est un chiffre à double sens ? Et d’autant plus qu’on y trouve des contrariétés manifestes dans le sens littéral. Les prophètes ont dit clairement qu’Israël serait toujours aimé de Dieu et que la Loi serait éternelle. Et ils ont dit que l’on n’entendrait point leur sens et qu’il était voilé.

Combien doit-on donc estimer ceux qui nous découvrent le chiffre et nous apprennent à connaître le sens caché, et principalement quand les principes qu’ils en prennent sont tout à fait naturels et clairs. C’est ce qu’a fait Jésus‑Christ et les apôtres. Ils ont levé le sceau. Il a rompu le voile et a découvert l’esprit. Ils nous ont appris pour cela que les ennemis de l’homme sont ses passions, que le rédempteur serait spirituel et son règne spirituel, qu’il y aurait deux avènements, l’un de misère pour abaisser l’homme superbe, l’autre de gloire pour élever l’homme humilié, que Jésus‑Christ serait Dieu et homme.

Loi figurative 20 (Laf. 265, Sel. 296). Chiffre a double sens. Un clair et où il est dit que le sens est caché.

Loi figurative 23 (Laf. 268, Sel. 299). La lettre tue - Tout arrivait en figures - Il fallait que le Christ souffrît - Un Dieu humilié - Voilà le chiffre que saint Paul nous donne.

Circoncision du cœur, vrai jeûne, vrai sacrifice, vrai temple : les prophètes ont indiqué qu’il fallait que tout cela fût spirituel.

Non la viande qui périt, mais celle qui ne périt point.

Vous serez vraiment libres ; donc l’autre liberté n’est qu’une figure de liberté.

Je suis le vrai pain du ciel.

Pensées diverses (Laf. 557, Sel. 465). Les langues sont des chiffres où, non les lettres sont changées en lettres, mais les mots en mots. De sorte qu’une langue inconnue est déchiffrable.

Pensées diverses (Laf. 818, Sel. 660). Les agneaux n’ôtaient point les péchés du monde mais je suis l’agneau qui ôte les péchés.

Moïse ne vous a point donné le pain du ciel.

Moïse ne vous a point tirés de captivité et ne vous a pas rendus véritablement libres.

 

Mots-clés : AdorateurAgneauChiffreCléDieuFigureMondePéché.