Pensées diverses I – Fragment n° 12 / 37 – Papier original : RO 110-2

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 93 p. 335-335 v°  / C2 : p. 287-287 v°

Un § a été ajouté dans l’édition de 1678 : Chap. XXXI - Pensées diverses : 1678 n° 36 p. 333

Éditions savantes : Faugère I, 255, XXVII ; I, 189, XXXIII ; I, 257, XXX / Havet VII.23 et XXV.63 / Brunschvicg 45 et 114 / Tourneur p. 76-4 / Le Guern 479 / Lafuma 557 et 558 (série XXIII) / Sellier 465

 

 

 

Les langues sont des chiffres, où non les lettres sont changées en lettres, mais les mots en mots. De sorte qu’une langue inconnue est déchiffrable.

-------

La diversité est si ample que tous les tons de voix, tous les marchers, toussers, mouchers, éternuements [sont différents]. On distingue des fruits les raisins, et entre ceux‑là les muscats, et puis Condrieu, et puis Desargues, et puis cette ente. Est‑ce tout ? En a‑t‑elle jamais produit deux grappes pareilles ? Et une grappe a‑t‑elle deux grains pareils ? etc.

Je n’ai jamais jugé d’une même chose exactement de même. Je ne puis juger d’un ouvrage en le faisant. Il faut que je fasse comme les peintres et que je m’en éloigne, mais non pas trop. De combien donc ? Devinez.

 

 

Ces deux textes portent sur deux idées très différentes, mais également importantes dans la pensée de Pascal : la diversité, qui fait l’objet d’un grand nombre de fragments, et le chiffre, dont la liasse Loi figurative tire d’importantes applications à l’interprétation de la Bible.

 

Analyse détaillée...

 

Fragments connexes

 

Vanité 9 (Laf. 21, Sel. 55). Si on est trop jeune on ne juge pas bien, trop vieil de même.

Si on n’y songe pas assez, si on y songe trop on s’entête et on s’en coiffe.

Si on considère son ouvrage incontinent après l’avoir fait, on en est encore tout prévenu, si trop longtemps après, on n’y entre plus.

Ainsi les tableaux vus de trop loin et de trop près. Et il n’y a qu’un point indivisible qui soit le véritable lieu. Les autres sont trop près, trop loin, trop haut ou trop bas. La perspective l’assigne dans l’art de la peinture. Mais dans la vérité et dans la morale, qui l’assignera ?

Misère 9 (Laf. 60, Sel. 94). Sur quoi la fondera-t-il l’économie du monde qu’il veut gouverner ? Sera-ce sur le caprice de chaque particulier ? Quelle confusion ! Sera-ce sur la justice ? il l’ignore. Certainement s’il la connaissait il n’aurait pas établi cette maxime, la plus générale de toutes celles qui sont parmi les hommes, que chacun suive les mœurs de son pays. L’éclat de la véritable équité aurait assujetti tous les peuples. Et les législateurs n’auraient pas pris pour modèle, au lieu de cette justice constante, les fantaisies et les caprices des Perses et Allemands. On la verrait plantée par tous les états du monde, et dans tous les temps, au lieu qu’on ne voit rien de juste ou d’injuste qui ne change de qualité en changeant de climat, trois degrés d’élévation du pôle renversent toute la jurisprudence, un méridien décide de la vérité. En peu d’années de possession les lois fondamentales changent, le droit a ses époques, l’entrée de Saturne au Lion nous marque l’origine d’un tel crime. Plaisante justice qu’une rivière borne. Vérité au deçà des Pyrénées, erreur au delà.

Ils confessent que la justice n’est pas dans ces coutumes, mais qu’elle réside dans les lois naturelles communes en tout pays. Certainement ils le soutiendraient opiniâtrement si la témérité du hasard qui a semé les lois humaines en avait rencontré au moins une qui fût universelle. Mais la plaisanterie est telle que le caprice des hommes s’est si bien diversifié qu’il n’y en a point.

Misère 14 (Laf. 65, Sel. 99). Diversité.

La théologie est une science, mais en même temps combien est-ce de sciences ? Un homme est un suppôt, mais si on l'anatomise sera-ce la tête, le cœur, l'estomac, les veines, chaque veine, chaque portion de veine, le sang, chaque humeur de sang ?

Une ville, une campagne, de loin c'est une ville et une campagne, mais à mesure qu'on s'approche, ce sont des maisons, des arbres, des tuiles, des feuilles, des herbes, des fourmis, des jambes de fourmis, à l'infini. Tout cela s'enveloppe sous le nom de campagne.

Contrariétés 12 (Laf. 129, Sel. 162). [Métier.] Pensées.

Tout est un, tout est divers. Que de natures en celle de l’homme. Que de vacations. Et par quel hasard chacun prend d’ordinaire ce qu’il a ouï estimer.

Talon bien tourné.

Loi figurative 5 (Laf. 249, Sel. 281). Figuratives.

Clé du chiffre.

Loi figurative 20 (Laf. 265, Sel. 296). Figure porte absence et présence, plaisir et déplaisir.

Chiffre à double sens. Un clair et où il est dit que le sens est caché.

Loi figurative 31 (Laf. 276, 307). Le vieux Testament est un chiffre.

Pensées diverses (Laf. 541, Sel. 459). Nature diversifie et imite. Artifice imite et diversifie. (Texte barré verticalement)

 

Mots-clés : ChiffreCondrieuDesarguesDiversitéÉloignerFruitJugementLangueLettreMotOuvragePeintureRaisin.