Pensées diverses IV – Fragment n° 16 / 23 – Papier original : RO 229-4

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 164 p. 395 / C2 : p. 367

Le texte a été ajouté dans l’édition de 1678 : Chap. II - Marques de la véritable Religion : n° 10 p. 24

Éditions savantes : Faugère II, 201-202 note (P-R) / Havet XI.7 (P-R) / Michaut 490 (P-R) / Brunschvicg 857 / Tourneur p. 118-4 / Le Guern 637 / Lafuma 758 (série XXVI) / Sellier 627

 

 

 

Clarté. / Obscurité. /

 

Il y aurait trop d’obscurité si la vérité n’avait pas des marques visibles. C’en est une admirable d’être toujours dans une Église et assemblée visible. Il y aurait trop de clarté s’il n’y avait qu’un sentiment dans cette Église. Celui qui y a toujours été est le vrai, car le vrai y a toujours été et aucun faux n’y a toujours été.

 

 

Résumé d’un argument en faveur de la marque d’unité qui caractérise l’Église catholique et garantit la vérité de sa doctrine.

 

Analyse détaillée...

 

Fragments connexes

 

A P. R. 2 (Laf. 149, Sel. 182). Je n’entends pas que vous soumettiez votre créance à moi sans raison, et ne prétends point vous assujettir avec tyrannie. Je ne prétends point aussi vous rendre raison de toutes choses. Et pour accorder ces contrariétés j’entends vous faire voir clairement par des preuves convaincantes des marques divines en moi qui vous convainquent de ce que je suis et m’attirer autorité par des merveilles et des preuves que vous ne puissiez refuser et qu’ensuite vous croyiez les choses que je vous enseigne quand vous n’y trouverez autre sujet de les refuser, sinon que vous ne pouvez par vous-même connaître si elles sont ou non.

Fausseté 16 (Laf. 218, Sel. 251). Ce n’est pas par ce qu’il y a d’obscur dans Mahomet et qu’on peut faire passer pour un sens mystérieux que je veux qu’on en juge, mais par ce qu’il y a de clair, par son paradis et par le reste. C’est en cela qu’il est ridicule. Et c’est pourquoi il n’est pas juste de prendre ses obscurités pour des mystères, vu que ses clartés sont ridicules. Il n’en est pas de même de l’écriture. Je veux bien qu’il y ait des obscurités qui soient aussi bizarres que celles de Mahomet, mais il y a des clartés admirables et des prophéties manifestes et accomplies. La partie n’est donc pas égale. Il ne faut pas confondre et égaler les choses qui ne se ressemblent que par l’obscurité et non pas par la clarté qui mérite qu’on révère les obscurités.

Fondement 13 (Laf. 236, Sel. 268). Il y a assez de clarté pour éclairer les élus et assez d’obscurité pour les humilier. Il y a assez d’obscurité pour aveugler les réprouvés et assez de clarté pour les condamner et les rendre inexcusables.

Fondement 19 (Laf. 149, Sel. 274). Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d’obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire.

Perpétuité 2 (Laf. 280, Sel. 312). Les États périraient si on ne faisait ployer souvent les lois à la nécessité, mais jamais la religion n’a souffert cela et n’en a usé. Aussi il faut ces accommodements ou des miracles.

Il n’est pas étrange qu’on se conserve en ployant, et ce n’est pas proprement se maintenir, et encore périssent-ils enfin entièrement. Il n’y en a point qui ait duré mille ans. Mais que cette religion se soit toujours maintenue et inflexible, cela est divin.

Pensées diverses (Laf. 776, Sel. 641). L’histoire de l’Église doit proprement être appelée l’histoire de la vérité.

 

Mots-clés : ClartéÉgliseMarqueObscuritéVéritéVisible.