Preuves par les Juifs II – Papier original : RO 333-2

Copies manuscrites du XVIIe s. : C1 : n° 49 p. 237 / C2 : p. 451

Éditions de Port-Royal : Chap. VIII - Image d’un homme qui s’est lassé de chercher Dieu... : 1669 et janvier 1670 p. 70-71  / 1678 n° 2 p. 71-72

Éditions savantes : Faugère II, 188, IV  / Havet XIV.5 / Michaut 587 / Brunschvicg 631 / Tourneur p. 318-1 / Le Guern 422 / Lafuma 452 (série VII) / Sellier 692

 

 

 

Sincérité des Juifs.

 

Ils portent avec amour et fidélité ce livre où Moïse déclare qu’ils ont été ingrats envers Dieu toute leur vie, qu’il sait qu’ils le seront encore plus après sa mort, mais qu’il appelle le ciel et la terre à témoin contre eux, qu’il le leur a assez...

Il déclare qu’enfin Dieu, s’irritant contre eux, les dispersera parmi tous les peuples de la terre, que, comme ils l’ont irrité en adorant les dieux qui n’étaient point leurs dieux, de même il les provoquera en appelant un peuple qui n’est point son peuple, et veut que toutes ses paroles soient conservées éternellement et que son livre soit mis dans l’arche de l’alliance pour servir à jamais de témoin contre eux.

Isaïe.

Isaïe dit la même chose. 30, 8.

 

 

Le terme essentiel de ce fragment n’est pas nécessairement sincérité, mais fidélité. Un reproche fréquemment adressé par le chrétien aux Juifs était celui de leur perfidie. Il ne s’agit nullement de les taxer d’hypocrisie : Perfidia signifie incrédulité, en ce sens que les Juifs n’ont pas cru que Jésus-Christ était le Messie qu’ils attendaient. Pascal est au contraire conduit par la logique de son argumentation à insister sur la sincérité et la fidélité des Juifs, dont il pense qu’ils sont les témoins irréprochables, quoique involontaires, de la vérité de la Révélation chrétienne. De la sincérité des Juifs dépend en effet la valeur du témoignage involontaire qu’ils apportent en faveur du Christ Messie. D’autre part, le motif de la sincérité des Juifs est l’un de ceux qui font à ses yeux la grandeur de ce peuple, le refus du Christ étant la source de sa misère.

 

Analyse détaillée...

 

Fragments connexes

 

Prophéties 11 (Laf. 332, Sel. 364). Prophéties.

Quand un seul homme aurait fait un livre des prédictions de Jésus-Christ pour le temps et pour la manière et que Jésus-Christ serait venu conformément à ces prophéties ce serait une force infinie.

Mais il y a bien plus ici. C’est une suite d’hommes durant quatre mille ans qui constamment et sans variations viennent l’un ensuite de l’autre prédire ce même avènement. C’est un peuple tout entier qui l’annonce et qui subsiste depuis 4 000 années pour rendre en corps témoignage des assurances qu’ils en ont, et dont ils ne peuvent être divertis par quelques menaces et persécutions qu’on leur fasse. Ceci est tout autrement considérable.

Preuves par les Juifs I (Laf. 451, Sel. 691). Avantages du peuple juif.

Preuves par les Juifs VI (Laf. 480, Sel. 715). Pour les religions, il faut être sincère : vrais païens, vrais juifs, vrais chrétiens.

Prophéties VII (Laf. 492, Sel. 736). La sincérité des Juifs.

[...] Sincères contre leur honneur et mourant pour cela. Cela n’a point d’exemple dans le monde ni sa racine dans la nature.

Prophéties VIII (Laf. 502, Sel. 738). Raison pourquoi figures.

R.

Ils avaient à entretenir un peuple charnel et à le rendre dépositaire du testament spirituel. (barré verticalement)

Il fallait que pour donner foi au Messie il y eût eu des prophéties précédentes et qu’elles fussent portées par des gens non suspects et d’une diligence et fidélité et d’un zèle extraordinaire et connu de toute la terre.

Pour faire réussir tout cela Dieu a choisi ce peuple charnel auquel il a mis en dépôt les prophéties qui prédisent le Messie comme libérateur et dispensateur des biens charnels que ce peuple aimait.

Et ainsi il a eu une ardeur extraordinaire pour ses prophètes et a porté à la vue de tout le monde ces livres qui prédisent leur Messie assurant toutes les nations qu’il devait venir et en la manière prédite dans les livres qu’ils tenaient ouverts à tout le monde. Et ainsi ce peuple déçu par l’avènement ignominieux et pauvre du Messie ont été ses plus cruels ennemis, de sorte que voilà le peuple du monde le moins suspect de nous favoriser et le plus exact et zélé qui se puisse dire pour sa loi et pour ses prophètes qui les porte incorrompus.

De sorte que ceux qui ont rejeté et crucifié Jésus-Christ qui leur a été en scandale sont ceux qui portent les livres qui témoignent de lui et qui disent qu’il sera rejeté et en scandale, de sorte qu’ils ont marqué que c’était lui en le refusant et qu’il a été également prouvé et par les justes juifs qui l’ont reçu et par les injustes qui l’ont rejeté, l’un et l’autre ayant été prédit.

 

Mots-clés : AdorerAllianceAmourArcheCielDieuÉternitéFidélitéIsaïeJuifLivreMoïseMortParolePeupleSincéritéTémoinTerreVie.